Kundalini Yoga ou l’éveil de la conscience

Mis à jour : 13 sept. 2019

Ma passion pour le yoga m’a conduite, voilà deux ans, à expérimenter un cours de Kundalini yoga.


D’abord sceptique à la vue de cet enseignant, tout de blanc vêtu et couronné d’un énorme turban,

surprise ensuite de commencer la séance en chantant autant de mantras, puis déconcertée de pratiquer en posture du lotus, je voyais bien quelques similarités avec le Hatha yoga, mais le nombre de différences m’incommodait. À l’issue du cours de deux heures, toutefois, j’eus le sentiment que vingt minutes seulement s’étaient écoulées. Je ressentais une joie profonde, à la fois galvanisée et apaisée. Quelque chose d’exceptionnel s’était passé, ou plutôt m’avait dépassée.


Je pratique désormais quotidiennement et observe des changements dans mon alignement physique et émotionnel, mais également dans ma capacité à repérer et identifier mes schémas psychiques.

Reconnu comme une science autant qu’un art très élaboré, le Kundalini yoga

travaille sur tous les plans : physique, mental, émotionnel et énergétique.

C’est une véritable thérapie, qui tend à libérer le corps et l’esprit des comportements

toxiques et des pensées négatives, pour sortir des schémas répétitifs. Sa pratique

régulière permet de prévenir les dysfonctionnements des différents appareils

(digestif, nerveux, glandulaire…), et de rétablir vitalité, équilibre et puissance.

􀀏􀂜􀂙􀂙􀁴􀂚􀂲􀀁􀅋

Comment ?

Grâce à l’éveil de la kundalini.


Qu'est ce que la Kundalini ?

En sanskrit, le terme désigne une puissante énergie. Il s’agit en fait du potentiel

vital de l’homme. On la représente graphiquement par un serpent lové

à la base de la colonne vertébrale, au niveau du chakra racine (Muladhara).

Chez l’homme ordinaire, elle demeure à l’état de repos. On dit qu’elle est

« endormie ». La pratique du Kundalini yoga, par la respiration, le rythme des

postures, tantôt dynamiques, tantôt statiques, le chant et la méditation, vise à

réveiller cette énergie.

Une fois éveillée, la kundalini nous permet d’accéder à notre plein potentiel.

Nous reprenons contact avec nous-même, avec nos sens et notre véritable

identité, comme si les masques tombaient. D’où le mantra « Sat Nam » (« véritable

identité »), chanté en clôture de séance.


Pour qui ?

Pour toute personne désirant vivre la meilleure version d’elle-même !

Yogi Bhajan (les amateurs de Yogi Tea® le connaissent déjà, puisque ces infusions

de plantes épicées s’inspirent de celles qu’il servait à ses disciples pour les aider à

se concentrer) introduit cet enseignement en Occident à la fin des années 1960.

Jusqu’alors, la transmission du Kundalini yoga était réservée aux brahmanes,

caste indienne la plus élevée.

Convaincu que cette voie royale est bénéfique à tous, Yogi Bhajan choisit de

former des enseignants, qui diffuseront sa pratique dans le monde entier.

Cette ouverture entre en résonance avec celle, concomitante, de l’ère du Verseau,

où dominent la communication, l’information instantanée et l’élévation de la

conscience. À chaque ère correspond en effet une énergie particulière. Nous

quittons graduellement l’ère du Poisson, marquée par les machines, les rapports

hiérarchiques, les dogmes religieux… Cette transition engendrant incompréhensions,

tensions et conflits à l’échelle mondiale. Au niveau individuel, nous

traversons aussi ces métamorphoses. Le Kundalini yoga se présente comme la

réponse parfaite pour franchir cette étape.


Article paru dans le numéro 26 du ChouBrave



4 vues

© 2019 Créé avec Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon